Blog

CRÉER SON PREMIER JEU VIDÉO

18 January 2014

C’EST QUOI UN JEU VIDÉO ?

 

Créer un jeu vidéo demande de comprendre et de programmer plusieurs concepts relativement élaborés : contrôler les déplacements des personnages, créer des obstacles, détecter des évènements et déclencher des réactions lorsqu’ils se produisent, compter les points, etc. Quand quelque chose semble compliqué, découpe-le en problèmes simples. Pour créer notre premier jeu vidéo, nous nous sommes fixé comme challenge de réaliser un labyrinthe, qu'un personnage doit parcourir jusqu’à la sortie. Un premier jeu simple pour apprendre à piloter un avatar et à déclencher des actions en fonction des conditions.

 

PILOTER UN PERSONNAGE

Jusqu’à présent, nous avions animé des personnages, raconté des histoires. Dans les projets réalisés, nous programmions la séquence d’événements, et elle s’exécutait ensuite dans l'ordre prévu : le personnage se déplace, puis il parle, un autre lui répond, etc.

La première chose qui différencie un jeu d’une histoire animée, c’est que c’est le joueur qui pilote les déplacements de son personnage.
Le premier challenge, c’était donc de coder le fait de faire avancer le personnage dans tous les sens en utilisant les flèches du clavier.

Pour que ce soit encore plus amusant de jouer aux jeux que nous avons créés, nous avons fabriqué notre propre joystick. Des carrés de carton emballés dans de l’aluminium, un pour chaque touche flèche. Nous les avons connecté à l’ordinateur grâce à un Makey Makey,
et nous avons pu déplacer nos personnages dans le labyrinthe en utilisant nos grosses touches à la place du clavier.

QUE SE PASSE-T-IL QUAND JE TOUCHE LE BORD?

Une fois que l’on sait piloter le personnage, on peut lui faire parcourir tout l’écran. Pourtant, le principe d’un labyrinthe, c’est que l’on doit rester à l’intérieur des parois. Comment coder ça ?

Une solution très simple : vérifier en permanence que le personnage ne touche pas la couleur des parois du labyrinthe, et dès que la condition est vérifiée, déclencher une action pour l’empêcher de continuer : le faire reculer, ou émettre un son par exemple. Tout naturellement, les enfants ont codé des conditions “si… alors”.  Et voilà une des bases de l’algorithmique re-découverte !

J’AI GAGNÉ !

Dans un jeu, il faut un objectif à atteindre, un trésor à trouver, un record à battre… une motivation. On a utilisé le même concept de condition “si...alors” pour annoncer au jouer qu’il avait gagné lorsqu’il atteignait la cible au bout du labyrinthe. Chapeau bas à Anthony et William qui ont rajouté un Pacman obstacle qui se baladait dans leur jeu. Il fallait l’éviter, sinon le personnage se retrouvait renvoyé au début du jeu. Nous nous sommes autant amusé à jouer à nos jeux qu’à les créer !

Allez voir les labyrinthes que les enfants ont inventés sur le studio Scratch. Moi, pour leur premier jeu, ils m'ont bluffée !

Newsletter

Newsletter