Blog

évènement : la magic conversation !

23 December 2020

APPRENDRE À CODER, OU CODER POUR APPRENDRE ? THAT WAS THE QUESTION !

Le 8 décembre dernier, pour sa toute première conversation en ligne, Magic Makers a eu l’honneur d’échanger sur les enjeux de l’apprentissage de la programmation pour les jeunes avec des invités de renoms. Parmi eux, Mitchel Resnick, le cerveau derrière Scratch ; rien que ça.

Au programme : Interview, table ronde et session questions réponses. En tout, 1 heure et 30 minutes de conversation, de discussion et de partage autour des enjeux de la programmation numérique. 😍

Pour vous aider à y voir plus clair, petit retour en mots sur les moments forts de cette conversation inédite.

 

La genèse de Scratch (5' 05'')

Dynamique, visuel et libre, Scratch c’est LE logiciel de programmation qui facilite l'apprentissage grâce à la création d’histoires interactives, de dessins animés, de jeux, de compositions musicales, de simulations numériques et leur partage sur le Web. Créé aux MIT aux États-Unis, le logiciel s’est rapidement répandu sur l’ensemble du globe. Aujourd’hui, ils sont plus de 52 millions d’utilisateurs enregistrés  (février 2020).  L'idée de créer scratch est née dans un centre extra-scolaire pour enfants issus de communautés à faibles revenus. Le but était de leur offrir un espace où ils puissent venir apprendre à utiliser la technologie de façon créative. Depuis, la mission principale avec Scratch est de développer la pensée créative chez les jeunes. 

 

“Le but premier était d’aider les enfants à Interagir et créer avec la technologie” Mitchel Resnick (7' 03'')

Derrière Scratch, Mitch et ses équipes souhaitent permettre aux enfants d’explorer leur créativité et de la partager avec une communauté. Loin de l’utilisation classique et purement technique du logiciel, son créateur y voit une manière d’aider les enfants à grandir en tant que créatifs, d'échanger avec le monde qui les entoure, mais surtout, d’interagir et créer avec la technologie. C’est de cette pensée qu'à émergée la théorie des 4P  : Projects, Passion, Peers and Play. 

 

Les fondements de l'approche éducative du groupe Lifelong Kindergarten : les 4P (17' 02'')

Projects, Passion, Peers and Play (Projets, Passion, Apprendre les uns des autres et Jouer, en français), les 4p sont des principes fondamentaux mis en place dans le but de soutenir l'apprentissage créatif des jeunes. 

  •  Projects (17' 40'') : Les activités les plus créatives se forment lorsque des personnes travaillent sur des projets. En créant des projets Scratch, les jeunes s'engagent dans la "spirale d'apprentissage créatif". À terme, le but est qu'ils apprennent à développer leurs propre idées, à les tester et à expérimenter d'autres alternatives. 
  •  Passion (18' 15'') : Avec Scratch, les jeunes d'horizons différents, peuvent travailler ensemble sur des sujets qui leur tiennent à coeur. Lorsque des personnes travaillent avec passion, elles ont tendance à être plus persévérantes, patientes et elles apprennent d'avantage.
  •  Peers (18' 57'') : Le langage de programmation Scratch a été lancé en même temps que la communauté en ligne. Ce "double lancement" s'appuie sur le fait que l'interaction avec les pairs (communauté) est un élément essentiel de l'apprentissage. Ici, la communauté tient deux rôles d'une importance capitale : le conseil et l'inspiration. Grâce à cet environnement de partage, les enfants apprennent entre eux, des autres et avec les autres. 
  • Play (19' 40'') : À côté de l'aspect jeu et plaisir que certains voient à travers le logiciel, Mitch R. nous explique qu'il faut aussi voir le jeu comme une attitude et une approche pour s'engager avec le monde. Ici, le jeu peut être associé à la prise de risque ou encore à un processus de bricolage, d'expérimentation et d'exploration. Des aspects du jeu au coeur de l'apprentissage créatif. 

 

La technologie au service de la communauté et de la culture (25' 40'')

À nos côtés au cours de cette immersion dans l’univers de la programmation numérique, Margarida Romero, directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Éducation (LINE), une unité de recherche en Sciences de l’Éducation et de la Formation (SEF, CNU 70) à l’Université Côte d’Azur et David Belhassein, en poste au Grand Lycée franco Libanais de Beyrouth en tant que directeur du Premier Degré. Tous deux abordent la programmation numérique sous un prisme communautaire et d’expression culturelle. Un instant créatif trans-générationnel où petits et grands se retrouvent pour construire, ensemble, le récit d’une vie. L’idée derrière cette vision est de favoriser le partage et l’entraide. Chacun dans un pays et un domaine, se sert de la technologie dans ce but précis.

 

La vision pédagogique de Magic Makers (38' 00'')

À la table des invités lors de cette soirée, Romain Liblau, responsable pédagogique et innovation chez Magic Makers. Chaque jour, il s’applique à construire avec son équipe, des méthodes d’apprentissage nouvelles, qui puisent leur source dans les pédagogies actives connues, et se réinventent sans cesse au contact des milliers d’enfants venant s’initier à la programmation chez Magic Makers. 

Depuis plus de 6 ans, nous aidons les enfants à prendre confiance en eux et à se sentir capable de construire un projet qu’ils pourront ensuite partager. Grâce à la passion et au dévouement de personnes comme Romain, nous transmettons aux jeunes de 7 à 18 ans, les clés du futur.  

Pour en savoir plus sur la vision pédagogique de Magic Makers:

 

Retrouvez la vidéo ici 👇


Suivre nos actualités

Nouveau call-to-actionNouveau call-to-action

Newsletter