Blog

Apprendre à coder, ou Coder pour apprendre ? That is the question.

19 November 2020

Remettons l’apprentissage de la technologie au service de la création !

L’apprentissage du code par les jeunes est devenu une réalité, et Scratch est maintenant utilisé dans tous les collèges de France pour initier les jeunes à la science informatique.

 

Quel est l’enjeu de cet apprentissage ? 

Pour Mitchel Resnick, qui a créé Scratch avec son équipe du MIT Medialab, il s’agit de développer les compétences de créativité, de communication et de collaboration, et c’est au travers du jeu et de la création de projets informatiques basés sur leurs passions que les jeunes acquièrent les compétences de la pensée informatique.

Comment cette approche résonne-t-elle dans le monde de l’éducation français ?

Venez écouter Mitchel Resnick partager sa vision, et échanger avec Margarida Romero, directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Éducation (LINE) de l’Université Côte d’Azur, David Belhassein, enseignant, directeur du 1er degré et formateur au Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth, et Romain Liblau, responsable pédagogie et innovation de Magic Makers 

👉 mardi 8 décembre à 18h
🎧 en français 🇫🇷 ou en anglais 🇺🇸
🖥️ sur zoom en version participative
📺 et sur youtube en live

 

 

S'inscrire à la conférence

 

Les Intervenants

LesConversations-Mitch-550pxMitchel Resnick et son équipe sont les créateurs de l’application Scratch, utilisée dans le monde entier pour l’apprentissage de la programmation informatique par les jeunes.

Il est enseignant chercheur en science de l’éducation au MIT Medialab, en charge du Lifelong Kindergarten group, et responsable du programme académique des arts médiatiques et des médias. Héritier de la chaire de Seymour Papert, à l'origine de la pédagogie constructionniste, il développe constamment des technologies et des activités nouvelles pour engager le plus grand nombre, et principalement les enfants, dans un apprentissage créatif. 

 

Margarida Romero est directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Éducation (LINE), une unitéLesConversations-Margarida-350px de recherche en Sciences de l’Éducation et de la Formation (SEF, CNU 70) à l’Université Côte d’Azur. Après l’obtention du prix à la meilleure thèse en psychologie, elle intègre la Universitat Autònoma de Barcelona, et poursuit ensuite sa carrière au Canada et en France. Elle est professeure des universités (PU) à l’Université Côte d’Azur en France et professeure associée à l’Université Laval au Québec. Elle est coordinatrice du Groupe de Travail GTnum #Scol_IA sur les enjeux éducatifs de l’intelligence artificielle et le développement des approches computationnelles en sciences de l’éducation. Ses recherches s’inscrivent dans une approche centrée sur les compétences du 21e siècle (#5c21), notamment en lien avec la pensée informatique et la résolution créative de problèmes.

 

LesConversations-David-350pxDavid Belhassein, professeur des écoles de l’Académie des Alpes-Maritimes en France, fonctions de directeur d’école d’application et de formateur du premier degré dans la métropole Nice-Côte-d’Azur. Détaché auprès du Ministère des Affaires étrangères et de l’Europe, en poste au Grand Lycée franco Libanais de Beyrouth en tant que directeur du Premier Degré. Il explore de nouveaux enseignements centrés sur la résolution de problèmes, la programmation et la robotique du CP au CM2. Une maquette du groupe scolaire permet d’articuler des projets techno-créatifs autour de sujets urbains tel que le développement durable et la citoyenneté numérique. En recherchant la performance multidisciplinaire, l’intention est de donner du sens aux apprentissages et de développer l’esprit critique chez les élèves, “makers” de la “ville intelligente” de demain. 

 

De formation ingénieur en informatique puis reconverti dans les sciences de l’éducation, Romain Liblau fît la rencontre LesConversations-Romain-350pxde Magic Makers en 2014. Depuis, il s’applique chaque jour avec son équipe à construire des méthodes d’apprentissage nouvelles, qui puisent leur source dans les pédagogies actives connues, et se réinventent sans cesse au contact des milliers d’enfants venant s’initier à la programmation chez Magic Makers.



 

S'inscrire à la conférence



Newsletter